Suspendu aux lignes, attaché au territoire

Du vent, de l'air, des arbres pour faire du bien à tous !

kite qui rit.png
Screenshot_20210709-002614_WhatsApp.jpg
20210525_101722.jpg

Nous n'utilisons pas la nature - nous sommes avec la nature ! Notre motivation: faire quelque chose pour l'environnement et le bien du plus grand nombre. Les possibilités d'actions en faveur des écosystèmes terrestres  sont multiples. Proches de la nature et concernés par les questions environnementales, vivre simplement  est une autre valeur partagée par de nombreux kitesurfeurs.

En tant que pratiquants de kitesurf dans la région lémanique située entre la Suisse et la France, comme ailleurs, ces écosystèmes terrestres nous concernent directement: multiplication des usages sur les sites de pratique, surpopulation, encombrements, érosion, pollution etc..- sont autant de problématiques locales exacerbées par la conscience de la crise écologique et climatique et la nécessité de protéger l’environnement. Tous ces éléments constituent un défi de développement durable à court et moyen terme pour les littoraux. Comme toute activité humaine, la pratique a des interactions avec l'environnement. Les kitesurfeurs se sentent concernés car ils ont eux-mêmes pu observer des changements de paysages, de la vie terrestre et des écotopes sur les sites et leurs environs.

"On ne change pas le monde, on remue des mottes de terre! "

Il existe une multitude de vents! Lorsque le dérèglement des écosystèmes se manifeste par leurs destructions comme par des tempêtes, nous qui utilisons l'air et que le vent fait vibrer, sommes affectés car ce qui fait du bien, soudain, n'en fait plus.

La région frontalière du Léman, située entre la France et la Suisse, est concernée par les pressions locales et le changement climatique, comme celle des autres lacs avoisinants. Partenaire de l'Office National des Forêts et et de la commune locale, le Projet MADONKITE répare les écosystèmes terrestres dans cette région.


Dans le pays du Mont-Blanc, dans la commune de Magland, à 40 km du Lac Léman, site de navigation privilégié de cette région frontalière, la tempête du 01/07/2019 a détruit intégralement 87 hectares de cette forêt communale réputée en Haute-Savoie. Pour ce faire, 39 hectares a minima doivent être reboisés en plein dès que possible. Le projet MADONKITE participe à la reconstitution par plantation en plein, des parcelles sinistrées par la tornade, sur la rive gauche de la forêt communale. Cliquez pour les coordonnées GPS de la parcelle en question.

magland.png
photo mélèze.jpg
photo érable.jpg

Jeunes pousses de mélèze et d'érable en forêt de Magland (Juillet 2021)

Parrainer des arbres

En parrainant des arbres, vous contribuez ainsi à la préservation de l'environnement pour le bien du plus grand nombre. Le projet MADONKITE exprime ainsi la valeur qu'il porte à préserver l'ombre pour la protection contre les vagues de chaleur futures, à prendre soin des écosystèmes terrestres et à promouvoir la diversité du vivant - végétale, animale et humaine - sur et autour des sites de pratique.

forêt avant tempête.png
gibier.png

Je suis kitesurfeur, je suis kitesurfeurse, je prends les deux-vents pour la nature !

Les fonds récoltés seront utilisés pour planter à Magland et autour d'autres zones venteuses.

paiement total.png

Cette zone constitue l'habitat de grands gibiers où la hêtraie sapinière pessière de montagne se développe. Les arbres plantés s'intègrent ainsi au milieu d'une végétation mixte et riche de nombreuses variétés d'arbustes et arbres telles que framboisier, saule, orme d'amérique, épicéa, sapin blanc, épinette rouge et blanche, sapin baumier, peuplier, cryptoméria du Japon, frêne blanc, hêtre, noisetier, pruche du Canada, douglas vert, if.

Ce que  celà veut dire pour nous

Reboiser une zone sinistrée, que cela signifie-t-il pour nous ? La même chose que de naviguer: réparer, prendre soin, se connecter à soi-même, à l'humanité et à tout ce qui vit. Source de protection contre les vagues de chaleur, de biodiversité, d'un air de bonne qualité, nous plantons la forêt de demain. Le projet vise à reconstituer un paysage aujourd'hui dévasté et les peuplements en périmètres de captage d'eau potable, à reconstituer les peuplements forestiers à enjeu de protection contre les risques naturels (chute de pierre, éboulements, érosion torrentielle), et à reconstituer la forêt détruite et ses capacités de production de bois d'oeuvre.

benefices.png

En agissant localement en région lémanique, le projet permet ainsi de contribuer aux objectifs du développement durable (ODD) suivants :

En partenariat avec
La commune de Magland, propriétaire de la forêt concernée, et l'Office National des Forêts.

Magland logo.png
ONF.png